Gestion patrimoniale : l’émergence de nouveaux acteurs en ligne

Les Français épargnent une fraction importante de leur épargne. En moyenne, ils épargnent 15 % de leurs revenus. Mais derrière cette moyenne se cachent de fortes disparités. Certains profils, tels que les cadres sans enfants à charge, épargnent bien davantage encore. Malgré cela, les Français ont une culture financière relativement faible et une mauvaise connaissance des produits d’épargne. D’où le gachi de l’épargne mal placée. C’est la raison pour laquelle les épargnants délèguent généralement la gestion de leur patrimoine.

Historiquement, les épargnants se tournaient vers les banques ou les conseillers en gestion de patrimoine pour déléguer la gestion de leur épargne. Il faut désormais compter sur l’émergence de nouveaux acteurs en ligne, notamment via les courtiers spécialisés en assurance vie.

L’assurance vie est un placement incontournable pour faire fructifier son patrimoine. Il s’agit généralement de l’enveloppe principale proposée par les conseillers pour développer son patrimoine financier. Un chiffre pour situer l’importance des assurances vie dans la stratégie patrimoniale des épargnants français : les encours en assurance vie avoisinent les 1800 milliards d’euros.

L’assurance vie est une enveloppe bénéficiant d’un cadre fiscal très attractif et permettant de diversifier son argent sur différents types de classes d’actifs. Effet, la plupart des contrats d’assurances vie sont désormais multisupports, l’épargnant peut donc diversifier son allocation entre des fonds euro et des unités de compte. Les unités de compte permettent d’allouer son épargne sur toutes les grandes classes d’actifs : fonds en actions, fonds obligataires, monétaire, ou encore des supports immobiliers.

Les épargnants sans réelle prétention patrimoniale investissent quasiment exclusivement en fonds euro. Mais ces fonds sont peu rémunérateurs, c’est la raison pour laquelle les investisseurs souhaitant préparer leur retraite ou valoriser et transmettre un patrimoine à long terme se tournent vers des supports d’investissement plus rémunérateurs en unités de compte au sein d’une assurance vie. Nous l’avons dit en introduction, les épargnants sont généralement désemparés face à la multitude de produits financiers existants. C’est la raison pour laquelle les épargnants délèguent la gestion de leur assurance vie à des professionnels. Ce mode de gestion est également appelé gestion pilotée.

Les courtiers spécialisés en assurance vie en ligne

Avec l’émergence d’internet, de nouveaux acteurs se sont spécialisés dans la commercialisation d’assurances vie offrant des performances et des frais de fonctionnement sensiblement plus attractifs que les assurances vie proposées par les banques traditionnelles.

En pratique, les courtiers en ligne s’illustrent en proposant des contrats sans frais sur versement et sans frais d’arbitrage. Cela n’a l’air de rien, mais c’est une petite révolution dans le monde de l’assurance vie. Aujourd’hui encore, la plupart des banques prélèvent des frais sur versement dont le montant est loin d’être négligeable. À titre indicatif, certaines banques prélèvent des frais sur versement supérieurs à 3 % de l’encours, ce qui représente plus de 2 fois la performance annuelle moyenne des fonds euro. Dit autrement, il faut attendre 2 années pour retrouver son capital de départ. Quant aux frais d’arbitrage, ils s’appliquent dès que l’épargnant réalloue l’argent investi sur un support vers un autre support. Les courtiers en ligne n’en prélèvent pas.

Les encours alloués en unités de compte subissent des frais de gestion annuels. Les courtiers spécialisés parviennent à proposer des frais réduits, de l’ordre de 0,60 %, contre 0,75 % pour les contrats des banques en ligne, et pas loin de 1 % pour les contrats commercialisés par les banques traditionnelles. Une différence de 0,20 % peut sembler anecdotique, mais au bout de 10 ans, cela représente plus de 2% d’écart, soit plus de 2 000 euros de frais sur un capital de 100 000 euros.

Par ailleurs, les contrats commercialisés par les courtiers spécialisés se démarquent des acteurs traditionnels par une offre d’unités de compte beaucoup plus étoffée. On trouve ainsi des contrats d’assurance vie en ligne donnant accès à plusieurs centaines de supports d’investissement.

Les courtiers en ligne proposent des contrats avec un mode de gestion libre et un mode gestion pilotée. Comme évoqué plus haut, ce second mode s’adresse aux épargnants souhaitant déléguer la gestion de leurs placements.

Au final, les courtiers en ligne proposent des assurances vie plus performantes que celles des établissements traditionnels, mais ne diffèrent pas dans leur fonctionnement. Plus récemment, certainement Fintech se sont lancées dans le monde de la gestion pilotée en proposant des services beaucoup plus innovants.

Les Fintech proposent une offre innovante pour déléguer la gestion de ses placements

Il y a quelques années, de nouveaux acteurs ont fait leur apparition en ligne avec une offre de services très novatrice. Parmi ces Fintech, on peut citer Yomoni et Nalo. Quelques années après son lancement, Yomoni recueille des avis très favorables. Ces entreprises proposent un mode de gestion pilotée de l’assurance vie reposant sur des robo advisors. Ces robo advisors sont des technologies permettant de délivrer du conseil personnalisé pour l’investissement. Grâce à ces outils, les Fintech proposent un service de conseil en partie automatisé et s’adaptant au profil de chaque investisseur.

En termes d’allocation du patrimoine, les Fintech Yomoni et Nalo s’appuient quasi-exclusivement sur les fonds indiciels pour investir les encours des clients. Les fonds indiciels, aussi appelés trackers, sont des fonds d’investissement dont l’objectif est de reproduire la performance d’un indice boursier de référence. Les études montrent que ces fonds sur-performent les fonds d’investissement classiques. Le succès des fonds indiciels s’explique notamment en raison de leurs faibles frais de gestion. Ces Fintech proposent une gestion 100 % en ligne.

De par leur mode de fonctionnement, les Fintech parviennent à proposer des frais de gestion globaux très faibles. Leur offre de service s’annonce comme la solution la plus performante pour développer son patrimoine.

En conclusion, l’arrivée de nouveaux acteurs dans le monde de la gestion pilotée de l’épargne est une véritable aubaine pour les épargnants et les investisseurs. En proposant des services avec des frais de gestion plus faibles et l’accès à des fonds d’investissement performants tels que les fonds indiciels, les épargnants accèdent désormais à des services performants et sans compromis pour investir leur argent et faire progresser leur patrimoine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *