immobilier Paris

Comment faire un investissement locatif à Paris ?

En raison de la structure du marché hypothécaire français, les prix de l’immobilier en France sont relativement stables et des signes évidents indiquent désormais une nouvelle hausse des prix de l’immobilier dans l’ensemble du pays. Dans le sud de la France en particulier, vous pouvez profiter des rendements locatifs élevés des locations hebdomadaires haute saison en été et des locations hiver à long terme. Par ailleurs, l’économie française est en constante progression, ce qui constitue un réel avantage pour un investissement locatif à Paris.

Prix de l’immobilier en France

Au cours de la période de 12 mois qui s’est achevée en juillet 2018, les ventes de maisons en France ont été plus nombreuses que jamais depuis 2006. Les prix des maisons en France ont augmenté de + 3,2% au cours de l’année écoulée jusqu’en novembre 2018, ce qui correspond au 11ème trimestre consécutif de hausse des prix. Les hausses de prix de l’immobilier en France sont désormais à leur plus haut niveau depuis le quatrième trimestre 2011. Pendant la période de prospérité de 1997 à 2007, les prix des logements en France ont augmenté de 150%. En 2008, les prix des logements ont commencé à diminuer, mais les réductions de prix sont restées modérées. Ceci est principalement dû à la structure du marché hypothécaire français. En France, 84,4% des emprunteurs contractent des emprunts hypothécaires à taux fixe, ce qui rend le marché immobilier français moins sensible à la reprise et au ralentissement que les marchés du logement d’autres pays. Le marché immobilier français devrait encore se renforcer pendant le reste de l’année. La forte demande de ventes de maisons en France s’explique par les faibles taux d’intérêt. La Banque de France a annoncé qu’en septembre 2018, le taux de croissance annuel des nouveaux crédits hypothécaires français était resté élevé (+ 5,7%). Les taux d’intérêt moyens appliqués aux nouveaux prêts au logement en France (à taux fixe) sont restés stables en septembre 2018 à 1,51% (selon les normes historiques, toujours incroyablement bas). La Banque de France a indiqué que les taux d’intérêt resteraient au moins stables jusqu’au deuxième trimestre 2019, bien qu’ils prévoient de légères augmentations à environ 1,55% d’ici fin 2019.

Propriété en France: rendements locatifs élevés

En matière d’investissement immobilier, plusieurs facteurs contribuent à la réussite du projet. Le premier consiste à acheter un bien français à «bon prix». En d’autres termes, cela consiste à acheter un bien immobilier inférieur à la valeur marchande. Par ailleurs, lorsque les coûts d’emprunt sont peu coûteux et les rendements locatifs élevés, les conditions de l’investissement immobilier sont favorables. Le niveau toujours bas des taux d’intérêt dans la zone euro rend les emprunts plus intéressants que l’épargne. En ce qui concerne les rendements locatifs, les investisseurs immobiliers se tournent généralement vers la location de propriétés résidentielles à long terme pour générer un retour sur investissement. Mais en France, la location résidentielle pose problème. La loi favorise fortement les locataires et les taux du marché ne sont pas si favorables. Alors pour savoir comment faire un investissement locatif à Paris, il est conseillé de demander conseils à des experts.

Croissance économique en France

L’état de l’économie est l’un des facteurs clés de la planification des investissements dans l’immobilier. Vous espérez avoir le moment idéal pour acheter au début d’un cycle économique et vendre au plus fort. La croissance économique se traduira normalement par une forte croissance du capital de votre propriété.

Au troisième trimestre 2018, le PIB français a augmenté de 1,5% par rapport à l’année précédente. Ce chiffre est légèrement inférieur à la prévision de 1,7% pour l’année, mais reste positif par rapport aux taux de croissance anémiques de 2011-2015. La croissance du PIB en France a quelque peu reculé au cours du premier semestre de 2018 (0,2%), mais cela s’explique en partie par l’impact des grèves ferroviaires françaises sur les dépenses de consommation. L’économie française a connu une croissance de 1,7% cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *