Huiler un meuble en bois

Appliquer une huile pour bois sur votre meuble est d’autant plus judicieux qu’elle protègera le bois dans la masse. L’huile s’imprègnera en profondeur du fait de la porosité de ce matériau.

En respectant quelques règles d’or, rien  n’est plus simple que de protéger un meuble en bois à l’aide d’une huile. Le rendu sera irréprochable et le résultat sera pérenne.

Préparer le support

Une huile s’applique sur un bois brut de façon à le saturer. Aussi, les meubles ayant déjà été protégé avec une peinture, une lasure ou un vernis devront être poncés et/ou décapés au préalable pour ramener le bois à nu. Manuel ou à l’aide d’une ponçeuse, il convient de toujours commencer ce travail avec une feuille abrasive à gros grain puis terminer au grain de plus en plus fin pour obtenir un état de surface soyeux.

Choisir son huile

L’appellation « huile pour bois » regroupe des produits divers et variés. On privilégiera celles qui ne contiennent ni solvants, ni produits de synthèse : les produits bio-sourcés, c’est-à-dire ceux formulés exclusivement à partir d’huiles végétales, sont ceux qui sont le plus cohérents avec le choix du bois, matériau naturel par excellence.

La plupart des huiles pour bois auront à tendance à foncer plus ou moins le bois, mettant ainsi en valeur les veines du bois ; on parle alors « d’effet mouillé ». Si l’on souhaite conserver au mieux la teinte initiale du bois, il conviendra alors de se tourner vers une huile blanche à effet incolore. Enfin, certains fabricants proposent des huiles teintées. Ces dernières permettent au-delà de protéger le bois, d’apporter une touche déco à son meuble.

Appliquer l’huile

Une fois le bois débarrassé de toute poussière, l’huile peut être appliquée à l’aide d’un spalter (pinceau large) en badigeonnant l’huile à la surface et en prenant soin de bien la « tirer » dans le sens des fibres. Après un temps d’imprégnation de 30 minutes maximum, il est important d’essuyer le surplus d’huile avec un chiffon doux non pelucheux.  Cette étape est indispensable pour éviter un excès d’huile en surface qui pourrait retarder son séchage et rendre la surface collante. Le rendu final serait alors impacté.

La seconde passe sera réalisée soit immédiatement après la première (on parle dans ce cas de « mouillé sur mouillé ») mais préférentiellement 24 à 48 heures après (« mouillé sur sec »). Laisser sécher l’huile entre les 2 passes apporte une protection plus performante.

Bon à savoir

En fonction des conditions climatiques, une huile sèche entre 12 et 48 heures. Il est donc important que le bois huilé ne soit pas au contact de l’eau avant la fin du séchage.

Les chiffons ayant servi à l’essuyage doivent être mouillés puis éliminés à plat avec la plus grande prudence : mis en boule et en absence d’eau, ils peuvent s’auto-enflammer.

Source : https://www.oleobois.com/fr/content/32-nettoyer-renover-meuble-bois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *